La Bibliothèque Andalouse de Tombouctou (Fondo Ka'ti)

Fondo Ka'ti Library Fondo Ka'ti Library

La Biblioteca Andalusi de Tombuctu, plus simplement désignée sous le nom de Bibliothèque Fondo Ka’ti, a été officiellement inaugurée le 27 septembre 2003, grâce au généreux financement du gouvernement espagnol en raison des liens de la famille Ka’ti, fondatrice de la bibliothèque, avec l’Espagne. La bibliothèque a été commencée par Ismael Diadié Haidara, descendant de Mahmud Ka’ti, célèbre chroniqueur de Tombouctou connu pour son Ta’rikh al-Fattash. Ismail affirme que sa famille paternelle descend de Rodrigue le Goth, ce chrétien qui gouvernait l’Espagne à l’époque de l’arrivée des Arabes sous la direction de Tariq ibn Ziyad. Les dirigeants chrétiens étaient divisés sur l’attitude à avoir vis-à-vis des Arabes : les accueillir ou les repousser.  Il explique alors que ses ancêtres décidèrent de les accueillir et furent parmi les premiers à se convertir à l’Islam.  Ses ancêtres finirent par quitter l’Andalousie vers 1460, et le père de famille, ‘Ali ibn Ziyad, s’établit dans le village de Goumbou, à la frontière entre la Mauritanie et le Mali.  Il épousa Khadija, sœur du chef songhay Askia al-Hajj Muhammad. C’est ainsi que les lignées espagnoles, arabes et africaines se sont mêlées pour finalement, s’installer à Tombouctou.

La bibliothèque abrite la collection de manuscrits et le bureau d’Ismail en plus d’un hall d’exposition et de facilités d’hébergement pour les chercheurs étrangers. La collection de manuscrits d’Ismael a été assemblée de diverses branches de la famille Ka’ti.  Il s’est donné la tâche de collecter des manuscrits liés à son ascendance espagnole, et ce concentre en particulier sur des œuvres écrites par des intellectuels de son propre clan dont il suit la trace.  Universitaire accompli lui-même,  il a terminé ses études supérieures à l'Université de Bamako au Mali et a poursuivi ses études en Espagne.

Ismael Diadie Haidara, with Moroccan colleagues Ismael Diadie Haidara, with Moroccan colleagues

 La collection d’Ismael comprend plus de 12000 manuscrits qui sont en voie d’être catalogués. Les manuscrits sont disposés selon fonds, identifiées par le membre de la famille à qu’il appartenaient.  Le manuscrit le plus ancien de sa collection est un Coran datant du 15ème siècle qui appartenait à son ancêtre, ‘Ali ibn Ziyad.

Quelques historiens renommés ont étudié certains des ces manuscrits, et ont trouvé en eux une importante source d’histoire locale.  Même les manuscrits traitant spécifiquement de sciences religieuses sont parfois source d’histoire locale grâce aux commentaires sur des évènements locaux griffonnés dans les larges marges de ces textes.

Le Fondo Ka'ti a développé une façon originale d'élever des fonds pour la tâche de conservation, numérisation et catalogage des manuscrits. « Parrainer un Manuscrit » est une initiative qui a été lancé il y a plusieurs années en Espagne et a été ranimé pendant une visite recent au Cap. Les individus ou les institutions peuvent remplir un formulaire de parrainage avec leurs détails et commettre un certain montant annuel vers un manuscrit. Le personnel du Fondo Ka’ti fera ensuite un rapport sur quel manuscrit a été parrainé, en donnant des détails tels que titre, auteur et date de composition (si connus), avec une image. Il s’agit d’une façon créative d'élever des fonds dans un environnement où même la plus petite quantité peut faire une grande différence. 

 

Si vous êtes intéressé à parrainer un manuscrit, télécharger s'il vous plaît le formulaire attaché  et correspondre directement avec le Fondo Kati (fondokati@gmail.com).